“C’est sûr qu’il y a plus de pertes avec la cuisson au feu de bois. J’ai beaucoup de pièces brisées enterrées derrière le four. Mais au final, ça vaut le coup.”

Récemment déménagé à Frelighsburg, Québec, Daniel Gingras est de nouveau en production après une interruption de deux ans qui l'a vu travailler à la construction de son nouveau four Anagama. Un moment excitant, même pour un homme ayant passé la majeure partie de sa vie à pratiquer la cuisson au feu de bois. Avec plus de 42 ans d’expérience, il reste passionné par un métier aujourd’hui devenu seconde nature.

Spécialiste des glaçures shino aux couleurs vives et aux textures dynamiques, Daniel pratique depuis toujours un style de céramique que peu osent même approcher, un style qui repose largement sur la danse imprévisible des flammes. Mais nul doute que son long parcours avec l'argile l'a amené à ce niveau d’habileté rare où les plus beaux accidents semblent toujours être délibérément provoqués.

français fr