LIVRAISON GRATUITE achat de $200 CAD et plus | $8 achat de $100 CAD et plus | Canada et USA seulement

Rencontre avec l'artiste: Josiane Védrine

Josiane Védrine chawan header

ENTREVUE AVEC JOSIANE VÉDRINE

Josiane Védrine cup and saucer

Bonjour Josiane, pourrais-tu te présenter brièvement à nos lecteurs ? Qui tu es, d’où tu es, depuis combien de temps fais-tu de la céramique et est-ce que c’est ton métier ?

La céramique est ma deuxième vie. Après une carrière en gestion d’entreprises, j’ai décidé de me réorienter. J’ai fait une formation de 2 ans pour apprendre la céramique en France et, peu de temps après, nous avons immigrés au Québec. Il y a 14 ans de cela maintenant.

Raconte-nous un peu ton parcours en céramique.

Toute petite j’adorais regarder les potiers tourner, et j’ai toujours dit qu’un jour je ferai ça aussi…mais ça a été long avant de m’y mettre. J’ai commencé par prendre des cours de loisirs ici et là. Puis un jour, j’ai décidé que ça serait mon nouveau métier. J’ai fait une formation complète de reconversion dans le sud de la France. Ma professeure, Patricia Cassonne, une passionnée du Japon, est spécialisée dans la création de pièces pour la cérémonie du thé. J’avais déjà beaucoup d’intérêt pour la culture japonaise, et cela n’a fait qu’augmenter à travers mon apprentissage de la céramique. J’ai fait des formations sur les techniques traditionnelles avec une céramiste Japonaise : Tomoko Okuda; ainsi que réalisé plusieurs séjours d'apprentissage au Japon.

Il y a bien sûr d’autres céramistes qui m’ont beaucoup marquée pendant ma formation. Anne Buillot, par exemple, qui travaille les pièces d’expression et joue beaucoup sur les textures.

Ce sont les textures et la matière qui m’intéressent le plus... les cuissons, les glaçures...

Josiane Védrine pouring jug

Quand as-tu commencé à créer des objets de thé?

Pour moi, la découverte du thé s’est faite conjointement avec celle de la céramique. Fabriquer une théière est une étape importante dans la formation de potier. Du coup, on s’intéresse a ce qui va dedans... Aussi, je dirais qu'il est difficile d’aimer le Japon, d’aller au Japon, si on n’aime pas un tant soit peu le thé. Lors d’une master class nous avons exploré les chawan…donc…le thé macha et ainsi de suite.

Qu’est-ce que tu préfères dans ton travail?

Difficile à dire, toutes les étapes sont intéressantes. Bien sûr, Tourner est une vraie passion, un moment unique de solitude, de tranquillité, comme une méditation ou les mains après un certain temps semblent agir seules. Mais, de manière générale, c’est simplement créer que je préfère. Avoir une idée, la peaufiner, la réaliser... L’étape de la cuisson au four gaz/bois est la plus stressante et la plus exitante à la fois. Suivre lentement la montée de la température dans le four, alimenter le feu, réduire, puis attendre 2 ou 3 jours de que tout cela refroidisse avant de pouvoir voir le résultat final. Il faut être être patient et accepter de ne pas tout contrôler.

Josiane Védrine Yunomi hand

Que cherches-tu à atteindre dans ton travail?

Mon objectif est de pouvoir vivre uniquement de mon métier de céramiste, mais pas à n’importe quel prix. Je ne veux pas produire en masse. Même lors de réalisation de piéces en série, je tiens toujours à ce que chacune d’elles soient et restent unique. J'aimerais également pouvoir me garder du temps pour développer de nouveaux objets, nouvelles glaçures, nouveaux styles. Pour essayer de nouvelles techniques aussi.

Comment qualifierais-tu ton travail, ton style?

Je ne sais pas. J'intellectualise très peu mon travail. Je fais ce qui me tente, comme ça vient.

Pourquoi la céramique?

Il y a comme un rapport charnel avec l’argile. On a un contact direct, on a les mains dedans. Quand je tourne, l’argile prend vie. Elle coule dans les mains, c’est magique. Beaucoup d’autres médiums m’intéressent, comme le verre que je trouve fascinant par sa lumière et sa transparence. J’ai fait quelques essais avec le verre dans le passé, mais il y a toujours un outil entre la matière et moi... La vannerie, le tissage… je reviens toujours à la terre. En fait, je pense qu’il n’y a pas vraiment d’explications. Ça se sent comme ça.

Josiane Védrine Kyusu

Où trouves-tu l'inspiration pour tes créations?

j’aime observer d'autres céramistes (surtout Japonais : Akira Satake, Shozo Michikawa et beaucoup d’autres), mais surtout, j'observe la nature. Les textures, les couleurs des roches, le bois etc.

Amerais-tu ajouter quelque chose? Sur toi, sur la céramique, sur n’importe quoi. Nous sommes très heureux de te lire.

Je ne me souviens pas avoir autant parlé de moi avant…. Alors je crois que je n’ai plus rien a dire!

 

Josiane Védrine portrait

JOSIANE VÉDRINE

Saint-Eustache, Québec

Pour voir la collection de Josiane, svp suivez ce LIEN.

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés

français fr